LE MONDE DE L’AMEUBLEMENT ET LE COVID-19

Et bien nous y voilà…

Après des semaines à suivre de près ou de loin ce qui se passait dans certains pays du monde avec la crise du Covid- 19, depuis 10 jours la France est semble-t-il à l’arrêt ou presque, avec nombre d’entreprises fermées et quantités de personnes contraintes au télétravail, confinées chez elles  à l’exemple de nos voisins italiens – suivie successivement de près par quasi tous les pays européens  et au-delà.

De fait, si certains commerces concernant l’alimentaire ou la santé restent bien évidemment ouverts pour le confort et la « survie » de tous,  les autres ont descendu le rideau, et les rues sont quasiment désertes.

Pour autant, qu’en est-il de cette crise dans le monde de l’ameublement et du mobilier ?

Comment les usines s’organisent-elles avec ce confinement quasi généralisé, alors que les autorités nous incitent simultanément  à rester chez nous tout en maintenant l’activité, pour ceux qui le peuvent ?

Que peuvent craindre ou exiger les clients qui ont passé commande  avant cette crise?

Quelles conséquences cette situation tragique peut-elle avoir sur le marché du mobilier et de la maison ?

Voici quelques éléments de réponse.

Usine de fabrication Presotto

Les choses changent très vite et chaque entreprise doit s’adapter au jour le jour en fonction des annonces officielles successives.

Pour ce qui est des fournisseurs de Raphaele, certains fabricants français comme Neology  en Corrèze (Fauteuils Jazz et canapés Rivoli ou Negresco pour les plus vendus) ou encore Ralph M (Canapés très prisés Concept, Beaubourg et Sawa, tables basses Empreintes et Parures entre autres) ont pris la décision de tout arrêter afin de protéger au mieux  leurs employés. Il  semble évident qu’une telle décision est très complexe à prendre, tant il est vrai que, si les petites structures « plus artisanales » sont bien moins équipées pour prendre les mesures « barrières » qui s’imposent à la poursuite de la fabrication, elles ont à priori également une trésorerie plus réduite…

Canapé Rivoli de Neology

Même chose pour la très qualitative entreprise Duvivier en Poitou (Label Entreprise du Patrimoine vivant avec quelques modèles phare comme les canapés Centquatre, Maillol et Helium) ou la société Dasras en Mayenne (Tables de repas Buzz ou Paul) qui en profite pour travailler à l’édition des nouveaux catalogues et tarifs et développer la prochaine collection. La créativité n’est donc pas en reste !

A l’étranger,  certaines marques ont également décidé de tout arrêter comme Presotto en Italie (notre N°1 pour les meubles modulables – Programmes Modulart et Inclinart –  et pour les chambres (avec en particulier le lit Aqua), tout comme Bretz en Allemagne (les fameux canapés et lits Ocean7, Cloud7 ou encore Ohlinda !).

A l’inverse, d’autres fabricants importants maintiennent leur activité de production, c’est le cas de Kristalia , ou Bontempi  Casa en Italie (fabricants des tables de repas MakiMillénium et Artistico) ou Papadatos en  Grèce (dont les très appréciés canapés Upper et Pace), ou encore l’entreprise très connue Gubi au Danemark (Est-il besoin de parler des Beetle chairs ou des luminaires Multi-lite !?)

Les décisions et les mesures prises sont évidemment différentes d’un pays à l’autre selon la situation de la pandémie, et d’une entreprise à une autre, en fonction des possibilités de chacune des usines, tant en forces humaines qu’en matière d’infrastructure.

Bontempi Casa par exemple n’a guère eu de mesures spéciales à prendre, ayant toujours conçu sa production dans le souci d’assurer le bien-être et la sécurité de ses ouvriers à tout point de vue, avec des distances par poste suffisantes, et des mesure d’hygiène maximum  dans les ateliers.

Si le confinement et le télétravail sont désormais de mise pour les parties administratives et commerciales, l’usine et la logistique continuent de fonctionner normalement à l’exception des expéditions fatalement reportées. Et ce, malgré les mesures dernièrement prises en France pour que les routiers  et livreurs puissent continuer de travailler dans conditions acceptables avec l’article 7ter.II de l’arrêté du 19 mars dernier :

« Pour la réalisation des opérations de transport de marchandises, les mesures d’hygiène et de distanciation sociale, dites “barrières”, définies au niveau national, doivent être observées par les conducteurs de véhicules de transport ainsi que par les personnels des lieux de chargement ou de déchargement. Lorsque les lieux de chargement ou de déchargement ne sont pas pourvus d’un point d’eau, ces lieux sont pourvus de gel hydro-alcoolique.
« Le véhicule est équipé d’une réserve d’eau et de savon ainsi que de serviettes à usage unique, ou de gel hydro-alcoolique.
« Lorsque les mesures mentionnées au premier alinéa du présent II sont respectées, il ne peut être refusé à un conducteur de véhicules de transport l’accès à un lieu de chargement ou de déchargement, y compris à un point d’eau lorsque ce lieu en est pourvu, pour des raisons sanitaires liées à l’épidémie de covid-19 »

En effet, les revendeurs européens ayant cessé temporairement leur activité ne sont plus en capacité de recevoir les commandes en cours. A contrario, Bontempi nous dit reprendre les expéditions sur l’Asie qui semble progressivement sortir de cette crise. L’entreprise aurait donc parfaitement pu continuer son activité normalement sur une partie du monde. Mais le meuble ne faisant pas partie des domaines essentiels au fonctionnement du pays en Italie, Bontempi devra à son tour et comme d’autres cesser son activité de production du 26 mars au 3 Avril prochain, sur décision des autorités. Difficile à accepter, mais certainement logique au regard de ce qui se passe dans le pays sur le plan sanitaire.

Table Millenium de Bontempi

Alors que va-t-il se passer pour ce qui concerne les clients qui avaient choisi de profiter des promotions diverses et variées en début d’année,  au moment des soldes? Les délais habituels de fabrication portaient normalement leur livraison en ce moment même, ou prochainement !

Il semble désormais inévitable qu’aucun d’entre eux ne pourra recevoir sa commande avant Mi- Mai au mieux, si tant est que le confinement soit maintenu jusqu’à fin avril, voir davantage, comme tout le laisse penser.

Les usines qui auront fermé auront aussi inévitablement  pris du retard pour répondre aux commandes en cours. Délai là aussi supplémentaire qui reportera fatalement les expéditions…Déception donc garantie pour nombre de clients évidemment, mais aucun recours juridique ni financier possible en termes de retard, cas de force majeure oblige, auprès des entreprises qui subissent aussi  lourdement la situation.

Il faudra donc là aussi faire appel à la patience et la compréhension de chacun.

Mais imaginez le plaisir à la réception d’un meuble si murement choisi, après avoir tant attendu !

Atelier fabrication Dasras

Voilà la situation à l’heure actuelle. On peut se demander alors ce qu’il adviendra de toutes ces entreprises à la fin de cette crise, ce qu’il en ressortira aussi, et les leçons que nous pourrons chacun en tirer à tous les échelons.

Il y a fort à parier que l’impact économique sera globalement lourd de conséquences, et que certains auront sans doute du mal à s’en relever, tant dans les commerces que les industries ou les petites structures. A titre individuel, il est probable également que les pertes de revenu générées par cette crise, et ce, malgré toutes les aides envisagées par l’état, ralentiront  sévèrement la reprise de l’activité.

Dans la limite de ses moyens, ne serait-ce pas  aussi souhaitable que chacun d’entre nous participe à cette dernière, dans son comportement de consommateur ? Peut-on envisager de consommer, peut-être  pas plus,  mais mieux avec des produits qualitatifs ? En privilégiant les commerces de  ville plutôt qu’internet, le savoir-faire et les conseils de proximité, en achetant peut-être français où tout du moins européen de préférence,  auprès d’entreprises comme la nôtre qui défendent ces valeurs ?

Plusieurs de nos partenaires sont labellisés EPV, notamment Duvivier pour l’excellence de sa fabrication et la richesse de ses matières premières, origine France garantie à 100%

Par ailleurs, pourrons-nous enfin davantage tenir compte de l’impact carbone de notre consommation  et de nos diverses activités ?

« A toute chose, malheur est bon » dit le proverbe. Et dans cette pandémie, il est à espérer que chacun saura mettre à profit cette tragique expérience pour revoir son comportement en tant qu’acteur environnemental, acteur de l’économie, et acteur social. Il serait temps de retrouver  le sens et l’importance de la nature et de l’humain en toute chose.

Et à ce propos d’ailleurs, ne voit-t-on pas déjà émerger à quelques exceptions près, des élans de solidarité spontanés, et des rapports plus étroits au sein des foyers, ou même des immeubles par balcons interposés!

Le printemps est en pleine éclosion. Il sera urgent dès lors que le confinement  sera aboli et le virus éradiqué (car il le sera !), de penser  à chambouler les choses. Et pourquoi pas en commençant par renouveler son intérieur (Salon, chambre, cuisine, bureau) – dont on sera saturé – ou se plonger dans le mobilier Outdoor (Tables, chaises, bain de soleil, salon de jardin …)?

Canapé Aria de Papadatos

A méditer, et n’hésitez pas à vous donner des idées en visitant notre site

Les boutiques Raphaele sont fermées pour l’instant, mais nous sommes mobilisés à vos côtés et impatients de vous revoir.

l’Équipe Raphaele

Publié le 25 mars 2020


Ces articles peuvent vous intéresser

En savoir plus sur le cuir dans l’ameublementLe cuir est très utilisé dans l’ameublement : canapés, fauteuils, chaises, lits … C’est ...

Publié le 20 juillet 2019

Blog

La prise de conscience green dans l’ameublementAprès avoir investi le secteur de la mode et de la cosmétique, l’alimentaire et certaines ...

Publié le 21 juin 2019

Blog

A découvrir aussi chez Raphaele Meubles


Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies J'accepte

Fermeture exceptionnelle pour une durée indéterminée.

Chers clients,
Conformément aux consignes du gouvernement, nos boutiques sont désormais fermées et ce jusqu’à nouvel ordre.
Vous pouvez nous joindre sur contact@raphaele-meubles.com pour toute demande, ou sur le formulaire de contact de notre site internet.
Nous sommes plus que jamais à votre écoute, et pouvons bien sûr travailler vos projets à distance.
Prenez soin de vous et de vos proches, à bientôt.
L’équipe Raphaele

Fermer

Besoin d'aide